Le village

Home/Le village
Le village 2017-06-09T17:49:48+00:00

carnols_place_766x70

Saint-Laurent-de-Carnols

Situation

environnement_IMG_4047_250x167Le village de St-Laurent-de-Carnols par sa situation géographique dans la vallée de la Cèze a, à notre sens, une exposition privilégiée. La Cèze aux flots d’argent baigne ses pieds, on pourrait dire : aux flots d’or, car cette rivière roule des paillettes d’or (Géographie du département du Gard par L. Guion, Bedot éditeur à Nîmes, édition Septembre 1857, page 31).

Il a pour couronne la magnifique forêt de Valbonne qui, par la profondeur de ses sous-bois, par la majesté de ses chênes séculaires, par le charme idyllique de ses frondaisons, par l’âpreté de ses combes, par sa merveilleuse Chartreuse du XIIIème siècle (filiale de la Grande Chartreuse), par la diversité de sa flore, attire, charme et conquiert le touriste qui la découvre pour la première fois.

La Cèze, elle, déroule ses eaux limpides, calmes ou tumultueuses depuis le hameau de Cazernaut jusqu’aux impressionnantes chutes du « Sautadet ». Et c’est en plein centre de cet agreste paysage que se situe St Laurent de Carnols.

Orientation :

Notre riant petit village est bâti à flanc de coteau, au pied d’une chaîne de gracieuses collines qui semblent vouloir étreindre son territoire de vignes et de champs.

Cette rare exposition toute « à l’adret » des collines, cet aspect original qui plait à l’œil et attire le regard est encore plus apparent lorsque des murs du vieux château de La Roque sur Cèze sis en face au delà de la rivière, ou encore de la « Croix de Bel Air » sur la RN 580, on contemple le paysage qui s’offre au regard : St-Laurent est là au centre de ce cirque de légères collines chauffant ses vieux murs au soleil depuis d’innombrables générations.

Ces vieux murs forment le groupe de maisons qui se blottissent les unes contre les autres et sont en général résolument orientées vers le midi pour se protéger du mistral, qui souffle parfois avec violence, et qui est la caractéristique de la Vallée du Rhône dont nous sommes très proches.

Rues et quartiers :

village_DSC_1155_250x167Avant la construction de la route qui traverse St-Laurent et qui unit la N 580 à la D 23,le quartier sud était nommé : « La Carrièrasse » c’est-à-dire la grande rue. Il y avait « la Calade » qui descendait vers le cimetière au sud. Deux autres « calades » montaient vers le nord du village qui s’appelle toujours « La Verrière » et desservaient au passage le centre du village désigné toujours par la « Peyre Croze » (Pierre creuse).

Ces trois appellations distinguaient très bien dans l’ancien temps les St-Laurentais et l’on disait : ceux de « la Verrière » ou ceux de « la Carrièrasse » (nous venons de parler à l’imparfait pour désigner ces trois calades, car de nos jours elles sont bitumées, ainsi que toutes les autres rues du village).

Le quartier Ouest se nomme « la Grange » et celui de l’Est « le puits d’Hugues », où se trouve un puits désaffecté où jadis on puisait une eau fraîche, pure et limpide.

    boussole_INGSEYFS0454
  • Au Nord, le territoire de St-Laurent confronte les communes de Salazac et de St-Paulet-de-Caisson,
  • au Sud : celle de La-Roque-sur-Cèze,
  • à l’Est : celle de St-Michel-d’Euzet,
  • et à l’Ouest : celles de Cornillon et de St-Christol-de-Rodières.
Extrait du livre « Saint-Laurent-de-Carnols en Languedoc » par Jean Clément.